Close

Recherche initiée par investigateur

         Faire progresser la science de la santé et de la nutrition

Nous soutenons des projets de recherche actifs dans des institutions académiques de renom à travers le monde.
Ci-bas, cliquez sur le nom d’un produit pour en savoir plus sur chaque étude.

PRODUIT TITRE DE L’ÉTUDE INSTITUTION
ACIDE ALPHA-LIPOÏQUE L’acide lipoïque pour la neuroprotection dans la SP progressive secondaire. MS Center of Oregon, Oregon Health & Science University
ACIDE ALPHA-LIPOÏQUE Suivi d’étude: L’acide lipoïque comme traitement pour la névrite optique aiguë. MS Center of Oregon, Oregon Health & Science University
ACIDE ALPHA-LIPOÏQUE Évaluation thérapeutique de l’acide alpha-lipoïque pour l’atrophie géographique. University of Pennsylvania
AEP Augmentation antidépressive avec l’AEP dans des cas de dépression majeure chez les patients atteints de maladie coronarienne. Washington University School of Medicine
ACIDE FOLIQUE Suivi d’étude: Essai clinique tentant de mesurer l’efficacité de l’acide folique pour faciliter l’excrétion urinaire d’arsenic. L’institution demande de retenir son identité jusqu’à la publication.
GINGEMBRE Effet d’un supplément de gingembre dans le traitement de l’anémie chez les femmes post-partum. North Carolina Central University and Center for Family Health Allegiance Health
IP-6 L’acide phytique pour le traitement de la maladie d’alzheimer : essai randomize. University of Florida
OMEGA-3 Les avantages des acides gras oméga-3 pour maintenir / stimuler le renouvellement musculaire squelettique chez les femmes âgées. Université de Nottingham
POLYPHÉNOLS Effets à long terme des polyphénols sur l’oxydation des lipides chez l’homme. Maastricht University Faculty of Health
PROBIOTIQUES Étude sur la prolifération bactérienne dans le petit intestin chez les enfants. Jeroen Bosch Hospital
SAW PALMETTO Le saw palmetto chez les hommes subissant une radiothérapie pour le cancer de la prostate. Michigan State University
VITAMINE D Vitamine D et fonction vasculaire chez les enfants obèses. University of Pittsburgh
VITAMINE D Le cholécalciférol dans le traitement de la lombalgie chronique. Southwest Washington School of Medicine
VITAMINE D Consortium pluridisciplinaire de 16 pays européens axé sur le développement d’une pyramide alimentaire et directives diététiques pour les 65 ans et plus. (NU-AGE). Wageningen University
VITAMINE D Les effets de la supplémentation en vitamine D sur le statut 25(OH)D et les fonctions musculaires chez les athlètes ayant subi une lésion de la moelle épinière. Washington University
VITAMINE D Les effets de la supplémentation maternelle en vitamine D sur les marqueurs de statut de vitamine D et les résultats connexes au niveau de la santé infantile et maternelle en Éthiopie du Sud. Oklahoma State University
VITAMINE D Étude randomisée évaluant la tolérance immunitaire de la supplémentation hivernale à la lumière ultraviolette par rapport à la vitamine D orale. University of Aberdeen
VITAMINE D Les effets de la vitamine D3 orale sur les marqueurs de régulation du système immunitaire : un essai randomisé contrôlé. University of Aberdeen
Des études indépendantes sont menées par des chercheurs universitaires indépendants. Atrium Innovations n’a aucune influence sur les résultats des essais. De plus, les noms des études sont fournis à titre informatif seulement et ne sont pas conçus afin de proposer des indications de produit ou suggérer des résultats positifs.

ACIDE ALPHA-LIPOÏQUE

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire conduisant à une démyélinisation des gaines d’axones du système nerveux. L’acide alpha-lipoïque (ALA) est un antioxydant ayant démontré des capacités neuroprotectrices en favorisant l’induction d’enzymes protectrices et en protégeant contre les dommages oxydatifs. ALA est une très petite molécule, est efficacement absorbé, et peut facilement traverser les membranes cellulaires comme la barrière hématoencéphalique. Cet essai va enquêter sur la progression de la sclérose en plaques progressive secondaire (SPPS) chez les sujets supplémentés avec ALA versus placebo. L’étude permettra de comparer les changements physiques dans le système nerveux, ainsi que les niveaux d’invalidité tout au long de l’essai. ×

ACIDE ALPHA-LIPOÏQUE

Un essai tentant d’étudier l’action anti-inflammatoire de l’acide alpha-lipoïque (ALA), un antioxydant aux effets neuroprotecteurs, chez les patients présentant une névrite optique. ALA se trouve dans toutes les cellules, et est à la fois hydrosoluble et liposoluble, ce qui rend cet antioxydant particulièrement polyvalent à travers tout le corps humain. Sa petite taille lui permet d’être absorbé facilement et de pouvoir traverser les membranes cellulaires. En plus d’attaquer les radicaux libres, l’ALA a également démontré pouvoir prolonger l’activité d’autres antioxydants. La névrite optique, ou inflammation du nerf optique, peut être un précurseur d’autres pathologies inflammatoires ou maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques (SEP). L’inflammation du nerf optique peut provoquer une enflure et la destruction de la gaine de myéline entourant le nerf optique, provoquant une perte de vision partielle ou totale. ×

ACIDE ALPHA-LIPOÏQUE

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une condition qui provoque une détérioration progressive de la vision au cours du processus de vieillissement. Environ 10 millions d’Américains sont touchés par la DMLA, qui peut être causée par une variété de facteurs, notamment la génétique, le mode de vie, et le stress oxydatif. Cette étude contrôlée par placebo enquête sur le rôle du stress oxydatif dans la DMLA et le potentiel qu’offre l’acide alpha lipoïque (ALA) dans la prévention ou le ralentissement de la progression de la DMLA. ×

AEP

Cette étude contrôlée par placebo enquête sur la coadministration d’antidépresseurs et de l’acide gras oméga-3 eicosapentaénoïque (AEP) chez les patients atteints de maladie coronarienne. Certaines études ont démontré que la dépression peut augmenter le risque de morbidité chez les patients atteints de coronaropathie stable, ainsi que chez les patients qui se remettent d’événements coronariens aigus. Un grand nombre de preuves semblent soutenir le rôle des acides gras oméga-3 pour l’humeur, et certaines études préliminaires ont étudié le rôle des acides gras dans l’amélioration de l’efficacité des antidépresseurs. Cette étude examinera les cotes de dépression ainsi que les marqueurs de risque cardiovasculaires tout au long de l’essai. ×

ACIDE FOLIQUE

L’eau potable contaminée par l’arsenic peut être trouvée dans les régions de l’Asie du Sud et de l’Est. L’exposition à l’eau contaminée par l’arsenic peut causer une toxicité et des états de santé compromis dans ces populations. Le cycle de l’acide folique est impliqué dans la méthylation de l’arsenic, ce qui contribue à éliminer les niveaux d’arsenic de l’organisme. L’acide folique, une forme de vitamine B, se trouve dans de nombreux légumes feuillus, les agrumes et les grains entiers. Cette étude examine l’efficacité de la supplémentation en acide folique et autres cofacteurs dans l’amélioration de la méthylation et l’excrétion urinaire d’arsenic dans une population exposée. ×

GINGEMBRE

L’anémie est caractérisée par une diminution du nombre de globules rouges ou d’hémoglobine et est particulièrement fréquente chez les femmes. L’anémie post-partum est souvent causé par une perte de sang pendant l’accouchement, et a été liée à la dépression post-partum, la fatigue, et une diminution de la lactation. Cette étude examine le potentiel du gingembre pour aider à améliorer l’anémie chez les femmes post-partum et mesurera les taux d’hémoglobine et d’hématocrite tout au long de l’essai. ×

IP-6

L’acide phytique (inositol hexakisphosphate (IP6)), est un composé phytochimique aux propriétés antioxydantes. L’acide phytique se trouve dans les céréales et joue un rôle dans de nombreux processus de signalisation moléculaire. Certaines études ont découvert des niveaux plus élevés que la normale de fer et de cuivre dans les maladies neurologiques telles que l’Alzheimer, ce qui pourrait contribuer au stress oxydatif et inflammatoire. Cette étude vise à comparer les tests standard de fonction mentale, la sécurité, et les marqueurs inflammatoires et oxydatifs chez les patients atteints d’Alzheimer auxquels est administré soit de l’IP-6, soit un placebo. ×

Omega-3

La perte de force, ainsi que de qualité et de masse squelettique musculaire est souvent associée au vieillissement. Des études ont démontré que la perte de masse musculaire augmente considérablement entre les tranches d’âge de 70-75 ans et 85 ans et plus. Cette étude utilise une méthode exclusive pour définir et évaluer la sarcopénie, et examinera les effets de la supplémentation en oméga-3 sur l’état de la masse musculaire chez les participants âgés. ×

POLYPHÉNOLS

Les polyphénols sont une catégorie structurale de produits chimiques que l’on retrouve dans une variété de plantes aux composés phytochimiques. Ces composés, qui sont responsables de la couleur des fruits, des fleurs et des légumes, pourraient aussi potentialiser les effets antimicrobiens, antiviraux, et antioxydants. Une quantité croissante de preuves suggère que la consommation de polyphénols peut également moduler la réponse à l’insuline et réduire la formation de cellules adipeuses. Dans cette étude, une combinaison de polyphénols a été administrée à des personnes en surpoids, mais en bonne santé; l’oxydation des graisses et la sensibilité à l’insuline ont été mesurées à jeûne et suite à un repas riche en gras tout au long de l’essai. ×

PROBIOTIQUES

La Prolifération Bactérienne du Petit Intestin (SIBO) a été associée au développement d’autres conditions, telles que le diabète et la sclérodermie. Les micro-organismes vivants bénéfiques connus sous le nom de probiotiques sont essentiels à la santé des systèmes digestif et immunitaire. Il a été suggéré que la prolifération bactérienne nuisible pourrait être atténuée en maintenant l’équilibre des organismes probiotiques. Cette étude examine l’utilisation de probiotiques dans la réduction de SIBO chez les enfants âgés de 8-18 ans, présentant des symptômes cliniques de troubles intestinaux fonctionnels et SIBO. Les sujets recevront des probiotiques ou un placebo et seront évalués pour intensité de douleur et altérations de la microflore intestinale. ×

SAW PALMETTO

Le saw palmetto est un extrait du fruit du Serenoa repens, le palmier nain américain. Le saw palmetto est utilisé depuis plus de 200 ans dans diverses conditions. Il est riche en acides gras et phytostérols et est couramment utilisé pour réduire l’inflammation de la prostate, ainsi que dans des applications urogénitales. Des symptômes du tractus urinaire inférieur (TUBA) affectent de 75-80% des hommes subissant une radiothérapie (RT) pour le cancer de la prostate. Le saw palmetto est couramment utilisé pour soulager ces symptômes. Cette enquête examine la faisabilité, la sécurité et l’efficacité de différentes doses de saw palmetto chez les hommes souffrant de TUBA et subissant une radiothérapie pour le cancer de la prostate. ×

VITAMINE D

14) De plus en plus de données suggèrent qu’un trop faible apport en vitamine D augmente les facteurs de risque de dysfonction vasculaire, de syndrome métabolique et de maladies cardiovasculaires plus tard dans la vie. Cette étude évaluera une carence en vitamine D chez les enfants obèses et en surpoids et les effets de la supplémentation en vitamine D3 sur la fonction vasculaire, les adipokines, les marqueurs inflammatoires, et les facteurs de risque métabolique. ×

VITAMINE D

De faibles niveaux de vitamine D ont souvent été liés à la douleur chronique et à une faible tolérance à la douleur. Cette étude pilote évaluera les niveaux de douleur chez les patients souffrant de douleurs lombaires chroniques. Les scores de douleur et l’état fonctionnel seront évalués tout au long de l’essai. ×

VITAMINE D

16) NU-AGE est un essai alimentaire multicentrique, randomisé, contrôlé en simple aveugle, axé sur la définition de lignes directrices diététiques pour les Européens de 65 ans et plus. Cette étude, financée par la Commission européenne, va redéfinir la pyramide alimentaire pour ce groupe d’âge, mettant l’accent sur les éléments nutritifs denses, l’eau, les fibres alimentaires, la vitamine D et la vitamine B12. Cette étude comprend 31 partenaires provenant de 17 pays européens. Des comprimés de vitamine D3 ont été fournis pour cette initiative. Pour plus de détails, visitez : www.nu-age.eu. ×

VITAMINE D

Une étude récente a suggéré que plus de 77 % des Américains sont carencés en vitamine D, ce qui est d’intérêt particulier pour les athlètes. Les personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière sont à risque accru de carence en vitamine D en raison d’une mauvaise alimentation et d’une diminution d’exposition au soleil et aux activités de plein air. Ces faibles taux sériques de vitamine D peuvent mettre ces personnes à risque d’ostéoporose et de fracture. Cette étude vise à évaluer la prévalence de carence en vitamine D chez les athlètes ayant une lésion de la moelle épinière et d’évaluer l’efficacité de la vitamine D3 sur le statut 25(OH)D, les fonctions musculaires et la fréquence de blessures. ×

VITAMINE D

Nous reconnaissons généralement que le statut en vitamine D est lié à l’exposition au soleil, cependant, la situation géographique comme prédicateur de statut en vitamine D ne tient pas compte des habitudes vestimentaires et d’un manque d’aliments enrichis. Cette étude en Éthiopie vise à enquêter d’autres données démontrant un pourcentage élevé de femmes en âge maternel ayant des taux sériques 25(OH)D faibles. La carence en vitamine D est également reconnue comme étant une cause d’ostéomalacie (« rachitisme ») qui a une forte prévalence dans cet endroit. Cette étude administrera de la vitamine D3 à des femmes post-partum et évaluera ensuite les niveaux de vitamine D dans les marqueurs plasmiques et dans le lait maternel, ainsi que chez les femmes et les nourrissons, et mesurera l’incidence de rachitisme. ×

VITAMINE D

La synthèse de la vitamine D peut être déclenchée chez les humains par l’exposition aux rayons UVB (soleil). Durant les mois d’hiver, en particulier dans les zones de latitude plus élevée, l’exposition au soleil peut être limitée et peut causer une diminution dans le statut de vitamine D. Cette étude vise à comparer les effets de la lumière ultraviolette (à des doses similaires à celle de l’exposition estivale normale), à la supplémentation orale de cholécalciférol pour le maintien du statut 25(OH)D et la fonction immunitaire. ×

VITAMINE D

Cette étude contrôlée par placebo, menée pendant l’hiver à une haute latitude nordique avec une exposition au soleil diminué, permettra de vérifier si une prise quotidienne de vitamine D3 par voie orale, selon les recommandations nutritionnelles actuelles, affecte les marqueurs de régulation d’immunité, y compris les cellules T et l’expression des cytokines. ×

Pour plus d’information sur nos Publications